06.87.16.62.24 alexandram@orange.fr

La semaine dernière je suis allée rencontrer des Paqos du Perù.

Don Alejandro et sa cousine Doña Santusa.

Paqo veut dire Chamane en Quechua, l’ancienne langue des Incas. Ils sont les chamanes, les guérisseurs de leur communauté, les derniers descendants directs des Incas. Ils sont les enfants du soleil, les gardiens de la terre et les maitres de l’énergie vivante. Ils vivent à partir d’une conscience du cœur magnifique !

Don Alejandro et Doña Santusa sont nés dans un tout petit village, Qiqo, à 4.600 m d’altitude dans l’O’ero à 100 kms à l’est de Cusco.

Je les ai rencontré aux Pays-Bas. Ils parcourent, depuis quelques années, l’Europe pour répandre leur enseignement.

Pourquoi ? Dans la prophétie des Inca il est dit : « Quand la neige fondra sur les sommets des montagnes, les Paqos, devront aller répandre leurs connaissances dans le monde ».

Et nous le savons, la neige fond sur les sommets des montagnes !

Après avoir gardé secrètes leurs connaissances pendant plus de 500 ans ils ont reçu l’appel de partir dans le monde.

Les Paqos donnent des soins, des rituels de purification et de bénédiction et des initiations. Leurs soins impliquent tous nos corps, physique, émotionnel, mental, spirituel et éthérique. Ils ne travaillent pas comme les chamanes de la jungle avec des psychotropes comme l’Ayahuasca. Ils sont Un et travaillent avec, les éléments de la terre, les vents, Pachamama (la terre) et le cosmos, les Apus (les esprit des montagnes) et les Nusta’s les énergies féminines qu’on appellerait des Déesses chez nous. Les vents du monde en bas, du monde intermédiaire et du monde en haut, le Soleil, la Lune et les Etoiles et des Guides particuliers de la tradition Inca.

Tout au long ces jours passés avec eux ils nous ont parlé de l’énergie. Être dans le monde veut dire être constamment confronté avec de l’énergie. Notre propre énergie, celle de l’autre. Les énergies des personnes connues et inconnues. L’énergie de la nature, des endroits, des villes, des pays, des maisons, des lieux publics. L’énergie des émotions, des douleurs et des maladies. Et comme dit Don Alejandro en touchant sa tête : « Nos propres pensées, notre propre esprit, spiritus, spiritus….. ».

Nous sommes conscients et inconscients de l’influence de toutes ces énergies sur nous : purifiante ou polluante, empêchante ou nettoyante. Si nous sommes conscients ou inconscients, nous sommes toujours soumis à ces énergies et sommes constamment pollués.

Cette énergie lourde que nous emmagasinons malgré nous, ils l’appellent Hucha.

Don Alejandro et Doña Santusa nous ont purifiés et nous ont appris un rituel de purification que l’on peut appliquer sur nous-même et les autres. Une belle expérience ! Et tellement nécessaire !

Ils utilisent les éléments de la Terre Mère, eau, terre, feu et air, des plumes d’Aigles et des Condors et des pierres de Pachamama.

Tout leur enseignement est basé sur l’équilibre entre le féminin et le masculin.

Les guides viennent toujours en couple. Les pierres que nous utilisons pour le nettoyage de Hucha viennent aussi en couple. Une pierre féminine et une pierre masculine.

Pour moi tout était d’une limpidité extraordinaire. Ou peut-être devrais-je justement dire tellement « ordinaire », évident, simple, vrai.

J’apprends qu’il est impératif de se nettoyer constamment de cette énergie lourde avec des moyens simples, ordinaire, pour éviter de se sentir lourde, de tomber malade, de déprimer etc.

Leur chemin ils l’appellent « Le chemin de l’arc en ciel », le chemin de la beauté qui nous apprends à vivre en conscience. La conscience de chaque pensée, chaque sentiment, chaque émotion, intention, intuition, rêve, vision et action.

Et ce chemin commence toujours dans le cœur.

La première initiation du chemin d’un Paqos c’est l’initiation du Munay, le cœur. Ceci est la première initiation du Hatun Karpay qui consiste en trois initiations : le Munay Karpay, l’ouverture du cœur, Llankay Karpay, l’ouverture de l’estomac énergétique et Yanchay Karpay, l’ouverture du troisième oeil. C’est le Paqo qui décide si tu peux recevoir une initiation.

Nous avons fait un Despacho. Un Despacho est une offrande à la Terre Mère, Pachamama. Un rituel, une cérémonie pour honorer, remercier La Terre Mère. Pour rééquilibrer la réciprocité, donner et prendre (Ayni), pour restaurer l’harmonie.

Avec beaucoup d’attention, respect, gratitude mais aussi du rire et du jeu, et avec une intention consciente, les ingrédients sont placés dans le Despacho.

offrandes

Un Despacho est offert à l’eau ou au feu, il existe donc un « Despacho de l’Eau » et un « Despacho du Feu ». Les Despachos peuvent avoir de nombreuses intentions ou thèmes. En général, la décision est prise par le Paqo le soir même. Les intentions sont personnelles et universelles. Ce soir là nous avons aussi inclus tous les réfugiés du monde, les malades, ceux qui souffrent, ainsi que nos vœux personnels.

Une journée de tambour m’a fait rencontrer l’énergie du serpent Sachamama, le Puma, le Kente (Colibri) et le Htun Condor. Les 4 énergies, les 4 animaux de pouvoir avec lesquels les Paqos travaillent. Le serpent représente l’énergie guérisseuse, le Puma la force, celui qui voit dans le noir et marche d’un pas sûr dans la nuit, le Colibri qui boit la noirceur de notre cœur, qui le remplit du nectar des fleurs et qui ramène les bouts de notre âme que nous avons perdus pendant des expériences traumatisantes. Et en dernier le Condor, l’oiseau qui vole le plus haut, à 4000m de hauteur, ou l’air est pur. Il vient nous purifier, nettoyer et nous remplir d’énergie propre et pure.

Comment puis-je exprimer ce que j’ai reçu pendant ces 4 jours. Apprendre leur enseignement bien sûr. Je connaissais déjà pas mal de ces choses là.

Je crois que c’est surtout de passer du temps en leur présence, de sentir leur énergie joyeuse, pure, simple et profonde, qui m’a allégé, rendu encore plus joyeuse. Pleins de choses que j’avais déjà apprises tombaient à leur place avec une évidence délicieuse. J’ai senti leur enseignement comme essentiel, universel.

Pendant que je recevrais ma première initiation, l’initiation du cœur, mon site était en train de naître. Le nom que j’ai choisi il y a déjà 5 ans (il faut du temps pour accoucher d’un site !) « Le chemin du cœur » parle pour lui même.

Le chemin des Paqos, le chemin de l’arc en ciel, le chemin du cœur.

Don Alejandro me disait pendant mon initiation que tout commence dans notre cœur.

« Chaque action, à chaque instant, dans chaque circonstance, doit être faite à partir du cœur. »

J’ai invité Don Alejandro et Doña Santusa au Manoir du Ménillet à Bornel pour venir dispenser leurs soins et enseignement en Mai 2016. La confirmation de leur venue et les dates précises seront consultables sur l’Agenda du site en début d’année 2016.

alejandro-santusa-alex

email